Réalisateur de films

[wptabs type= »accordion »wptabs wptabs style= »wpui-red » wptabs effect= »fade »]

[wptabtitle]Tour d’horizon[/wptabtitle]
[wptabcontent]Le réalisateur intervient le plus souvent comme le chef d’orchestre de la réalisation filmique. Il travaille à partir du scénario dont il fait une synthèse. Pour chaque séquence à tourner, il rédige une fiche technique comportant toutes les indications nécessaires sur les personnages, le lieu, les décors et l’éclairage. Il établit un planning de tournage qui est ensuite remis aux comédiens et aux techniciens. Il s’assure que le calendrier est respecté. Il le modifie si des événements imprévus surgissent en cours de tournage.

Son activité se déroule en studio, en décor extérieur et sur tous les lieux de tournage d’un film, d’un téléfilm ou d’une émission télévisuelle. Ce métier donne des responsabilités importantes sur un plateau de tournage.

C’est au réalisateur que revient le rôle de jongler entre les multiples contraintes d’un tournage. Le réalisateur élabore le plan de tournage d’un film de cinéma ou d’une émission de télévision. Il veille au bon respect de ce planning de travail en l’adaptant si besoin.

En collaboration avec le producteur, il met en scène l’histoire à partir du scénario. Il aide à proposer une interprétation personnelle d’une histoire, en collaboration avec les chefs de poste qui sont le directeur de la photographie, l’ingénieur du son, le directeur artistique (ou décorateur), la costumière et le compositeur de films. Il a l’idée générale du projet. Il découpe l’action en plans à partir de la mise en scène et dirige le jeu des comédiens sur le plateau de tournage.

[/wptabcontent]

[wptabtitle]Objectifs[/wptabtitle]
[wptabcontent]Il s’agit de comprendre le rôle de chacun des membres de l’équipe de réalisation. Être capable d’assumer la fonction de réalisateur lors de la préparation et du tournage d’un court-métrage. Acquérir une certaine maîtrise du matériel de prise de vue et d’éclairage et de comprendre les enjeux de la réalisation cinématographique.
Chaque cours peut faire l’objet d’une ou de plusieurs séances de plusieurs heures de travaux pratiques.

Les différentes étapes de la réalisation d’un film sont les suivantes :

-L’équipe du film, réalisation, image, son, post-production.
-La préparation du tournage par l’assistant réalisation: repérage, casting…
-La rédaction du plan de travail.
-Le cadrage et le point de vue: les raccords dans l’axe, 30°, 180°.
-Les mouvements de caméra, machinerie, caméra portée (matériel de prise de vue cinéma et vidéo, format film et vidéo).
-La lumière, comme principe de base et le matériel. La lumière et la conception de l’éclairage d’une séquence. La réalisation et le montage du film / technique de montage.
-La composition de la bande sonore et de la musique du film. Il s’agit de fédérer les connaissances du travail de l’assistant réalisateur, du réalisateur, de la production du film, du budget et le plan de financement, ainsi que le travail de la scripte cinéma et TV ou le découpage technique.

[/wptabcontent]

[wptabtitle]Cursus[/wptabtitle]
[wptabcontent]

L’école privilégie un apprentissage pratique, c’est-à-dire « apprendre en faisant ». Dans notre cursus, l’étudiant sera impliqué dans différentes situations (fictives ou réelles) afin d’utiliser les compétences acquises en les faisant évoluer tout au long de sa formation.

L’enseignement sera dispensé par cycle d’apprentissage. Le cursus d’un cycle aboutira à la réalisation d’un projet. Le projet sera individuel (exposé sous forme écrite ou numérique) ou collectif.

Dans le cursus d’apprentissage de l’étudiant, le visionnage et le décryptage filmique, les travaux dirigés ou travaux accompagnés font partie intégrante de la formation.

Cette formation s’articule autour de plusieurs cycles d’apprentissage adaptés à un rythme scolaire personnalisé et autour de projets collectifs ou individuels axés sur une thématique imposée par la direction de l’école. Celle-ci peut se décliner aussi en projets libres.

En abordant des thématiques aussi diverses que variées et en utilisant différentes techniques et procédures, l’étudiant devra disposer d’outils d’analyses précis, exprimer son émotion et éduquer son regard à partir de séquences choisies dans des cinématographies de toutes les époques et de toutes les nationalités.

[/wptabcontent]

[wptabtitle]Aspects Pédagogiques[/wptabtitle]
[wptabcontent]

L’organisation par cycle d’apprentissage permet aux étudiants d’apprendre d’une manière inductive, en tirant des conclusions à partir de l’expérience vécue.

L’organisation modulaire permet le développement d’une approche des principes et des techniques prodigués dans les différents cours et ateliers: observation, écriture, introduction à la technique du plateau et analyse.

L’étudiant pourra ainsi appréhender de manière globale et créative les outils d’observations et la connaissance de la réalité du métier ainsi que les spécificités et qualités requises pour le travail en équipe.

En règle générale, l’évaluation sera effectuée tout au long de la formation (épreuves partielles, présence, participation, etc.). Un module d’un cycle (couplé à un projet spécifique) sera acquis par la présentation réussie d’une épreuve finale (ou une somme d’évaluations partielles).

La validation finale de chaque cycle d’apprentissage doit correspondre à l’acquisition d’au moins 80% des modules ainsi qu’à l’obtention minimale de la mention « satisfaisant » pour que le projet de fin de cycle soit validé par le collège des enseignants.
[/wptabcontent]

[wptabtitle]Prérequis et Exigences[/wptabtitle]
[wptabcontent]

Les prérequis pour le métier de réalisateur(trice) sont les suivants:

  • – savoir exprimer des idées et raconter des histoires sous forme de films ou de vidéos de fiction ou documentaires;
  • – savoir développer une vision personnelle d’un projet;
  • – savoir diriger une équipe et j’ai un bon leadership;
  • – avoir de la facilité à transmettre clairement mes idées;
  • – savoir diriger des acteurs dans leur performance;
  • – avoir un bon sens de l’organisation et de l’initiative;
  • – avoir le sens créatif et imaginatif;
  • – aimer travailler autant seul qu’en équipe;
  • – disposer d’une bonne discipline personnelle dans mon travail;
  • – avoir un bon sens de l’observation.

Présentation des objectifs

Cette formation intensive en studio ou en décor réel, permet l’apprentissage du métier de réalisateur par le biais de nombreux exercices de découpage technique, de direction d’acteurs et de tournages supervisés par des professionnels.
Dans ce cursus de formation, les étudiants auront la possibilité de réaliser :
Un documentaire ou un court métrage de fiction de 2 à 4 minutes; de nombreux exercices techniques et de réalisation, chacun portant sur un aspect précis à explorer ou un tournage de de film promotionnel ou institutionnel pour un client réel ou fictif qui seront ensuite diffusées en Suisse dans le cadre de la soirée des diplômes (Bathé-Balexert, en séance publique).
[/wptabcontent]

[wptabtitle]Programmes[/wptabtitle]
[wptabcontent]Le programme détaillé de cette formation en réalisation filmique est le suivant :

– Écriture du scénario du film à réaliser (formation à distance)
– Correction et validation en Suisse du travail de l’écriture scénaristique
– Connaissance du matériel de tournage (monitoring en présentiel, sur rendez-vous avec le professeur)
– Tournage du film sous la supervision du professeur
– Montage et postproduction, cursus qui se fera aussi bien à distance qu’en présence du professeur.

Une fois que le film est validé par les professeurs responsables en Suisse, l’attestation de réussite (qui se décline sous la forme d’un brevet ou d’un diplôme professionnel) sera attribuée à l’étudiant(e). Ce dernier recevra une attestation de cession des droits d’auteur à son avantage et son film sera diffusé à Genève dans une salle de cinéma dans le cadre de la soirée des diplômés (séance publique dans le complexe cinématographique de Pathé-Belexert)
[/wptabcontent]
[/wptabs]